Banniere

Article MaxiFlash de juillet 2016

Article DNA du 01 juillet 2016

Un hôtel pour chats

Laisser son chat en pension, c’est désormais possible dans l’ex-arrondissement de Wissembourg.
« Au Bonheur des chats » a ouvert ses portes au début du mois à Ingolsheim.

Il y a un an, Stéphane Schuler trouvait un chat dans sa grange, aussitôt adopté. Des chats, cette même grange va désormais en accueillir une ribambelle : après avoir sondé collègues et amis et effectué une formation, Stéphane Schuler l’a transformée en pension et lieu d’accueil pour les petits félins — un joli clin d’œil. « La demande est là, et on ne trouve pas ce service dans le secteur », assure-t-il.

Plusieurs chats d’une même famille peuvent être accueillis ensemble.

Entièrement rénové et aménagé, l’espace de soixante-cinq mètres carrés, baptisé « Au Bonheur des chats », peut accueillir jusqu’à vingt pensionnaires. Uniquement des chats : la réglementation pour l’accueil des chiens est différente. La pièce est composée de dix box de cinq mètres carrés chacun, équipés de jouets et d’« arbres à chats ». « La loi nous oblige à avoir des compartiments de deux mètres carrés au minimum, indique l’initiateur du projet. Nous avons même prévu des box communicants : on peut donc recevoir plusieurs chats d’une même famille, qui peuvent vivre ensemble et passer d’un box à l’autre. »

La pension est liée à un vétérinaire de Soultz-sous-Forêts, qui peut intervenir vingt-quatre heures sur vingt-quatre en cas d’urgence.

Les tarifs sont variables : si la nourriture est fournie par Au Bonheur des chats, la prise en charge coûte 15 € la nuit, tandis que si le propriétaire apporte croquettes et pâtée, il ne paye que 13 €. Des forfaits mensuels sont instaurés : 240 € si la nourriture est fournie par les propriétaires, 300 € dans le second cas. « Je pense notamment aux personnes âgées ou aux personnes hospitalisées qui durant une certaine période ne pourront plus assumer leur animal de compagnie », argumente Stéphane Schuler. Parmi les prestations de l’entreprise figurent également des visites à domicile une à deux fois par jour, pour nourrir les chats.

1 600 chats abandonnés en France l’été dernier.

Stéphane Schuler se donne un à deux ans pour installer durablement sa nouvelle activité. La saison la plus chargée sera évidemment l’été : nombreux sont encore les propriétaires de chats qui refusent de s’octroyer des vacances pour ne pas laisser leur cher compagnon seul. Pire, l’abandon de chats augmente fortement durant l’été : entre le 1er et le 31 juillet 2015, plus de 1 600 chats ont été abandonnés en France. La pension est donc une option qui devrait arranger bon nombre de propriétaires. En lieu sûr, les animaux de compagnie seront nourris et choyés — la promesse de congés sous le signe de la sérénité.

Au Bonheur des chats, 14 A rue de Bessines à Ingolsheim. ✆ 06 71 94 25 44.

Pension au Bonheur des Chats et Chiens - 14 A. rue de Bessines - F-67250 Ingolsheim
Horaires d'ouverture : Sur rendez-vous au 06 71 94 25 44 - facebook

Concepteur/Webmaster : Yannick GRANDIZ
Copyright © 2016 - Site protégé par les Droits d'Auteur : Toute reproduction interdite

Mentions Légales - Contact